Acc1 responsables
Acc1 responsables
Accueil
Acc2a tatin
Cont1 secrétariat
Cont1 secrétariat
Cont1 achats 3
Rev14 haendel
Rev15 Theatralite
Rev14 haendel
Rev13 hennin
Rev12 wagner
Rev11 debussy
Rev10 noverre
Rev9 gluck
Rev8 prokofiev
Rev7 haydn
Rev6 chabanon
Rev5 livret
Rev4 texte
Rev3 representations
Rev2 interpretation
Rev1a preface
aNn1 activites
AaNn1a numeros
P1 Publicité
Cr1 Compte rendu
Accueil
Rev8c moron
Rev8d guillaumier
Rev8e bianchi
Rev8a preface
Rev8b leguay

Que ce soit pour de courtes pièces ou pour des opéras, Serge Prokofiev a mis en musique des textes d’une grande variété : utilisant les œuvres de nombreux écrivains (Balmont, Dostoïevski, Brioussov, Tolstoï entre autres), s’inspirant de pièces de théâtre ou de contes (Shakespeare, Perrault, Afanassiev), créant ses propres livrets et scénarios ou collaborant à leur conception avec d’autres artistes (Mira Mendelsohn, Lifar, Kochno), le compositeur a multiplié les sources d’inspirations et s’est essayé à de nombreuses formes d’expression. Ces quelques exemples attestent la variété des auteurs, des sujets et des genres auxquels Prokofiev s’intéressait, et les œuvres qui en ont résulté témoignent d’une grande diversité d’expériences, d’observations et de réflexions menées sur des textes qui, pour la plupart, n’étaient pas initialement destinés à être mis en musique.


Quels choix le compositeur a-t-il faits ? Quelles relations a-t-il tissées entre la musique et le texte littéraire ? Quels rapports a-til entretenu avec les artistes contemporains dont il s’assurait la collaboration ? Ces questions, loin d’être les seules à être abordées, s’inscrivent dans un cadre de réflexion qui, dépassant le seul domaine musicologique, touche à la dramaturgie, la linguistique, l’histoire, l’esthétique, ou encore à la philologie.

________


Whether it be for short pieces or for operas, Sergei Prokofiev set to music a wide range of texts: using works from several writers (among them Balmont, Dostoïevski, Brioussov and Tolstoï), inspired by either plays or tales (Shakespeare, Perrault, Afanassiev), creating his own librettos and scenarios or collaborating with other artists (Mira Mendelsohn, Lifar, Kochno), the composer did all he could to multiply his sources of inspiration and try his hand at various forms of expression. Those few examples testify to the variety of writers, subjects and types which Prokofiev was interested in, and the resulting works are evidence of a great diversity of experiences, observations and reflections carried out on texts that, for most of them, where not intended to be set.


What kind of choices did the composer have to make? What sort of links did he weave between the music and the literary text? What relationship did he keep with the artists he collaborated with? These questions, far from being the only ones to be treated, are in line with an intellectual framework that, beyond the musicological domain, also has to do with analysis, dramaturgy, linguistics, history, esthetics, and even philology.

 

Prokofiev et la littérature

N° 8

Retour

Nicolas Moron
Nicolas Moron - Genèse et publications de Sept, ils sont sept

Christina K. Guillaumier
Christina K. Guillaumier - Prokofiev, opera and theatre

Carlo Bianchi
Carlo Bianchi - Sizing up Prokofiev's music

Préface

Laetitia Le Guay
Laetitia Le Guay Brancovan - Le journal 1907-1933 de Serge Prokofiev